Protagonistes

Les protagonistes sont les personnes de la génération cédante et celles de la génération reprenante. Cela inclut les partenaires et les frères et sœurs de la génération reprenante. D’autres personnes peuvent être concernées par le processus et son résultat, par exemple les grands-parents, les enfants, les employés, les voisins. Certaines de ces autres personnes concernées ont une grande influence, mais il n’est pas possible d’impliquer tout le monde dès le départ ni dans la même mesure. Toutefois, la décision doit leur être communiquée de manière transparente.


Les thématiques centrales sont traitées de manière différente selon les phases. Dans les phases «Réunion de famille» et «Options», par exemple, il est nécessaire que la génération cédante et la génération reprenante discutent ensemble des sujets à traiter. Dans les phases «Bilan et souhaits» et «Décision», par contre, chaque génération doit réfléchir, rechercher des informations et prendre une décision de son côté. Cela reste une possibilité dans la phase «Les bases».


Dans toutes les phases du processus, il peut être utile de faire appel aux conseils du service de vulgarisation agricole ou d’une fiduciaire agricole, qui offrent des compétences et des approches différentes. Le choix doit être fait en fonction des problèmes et de la situation de l’exploitation et des protagonistes. Le spectre va du conseil spécialisé au soutien du processus (p. ex. coaching) en passant par le conseil dans les situations de conflit. La mission de conseil doit être définie avec le conseiller ou la conseillère dès le début afin d’éviter les malentendus et les incertitudes. Il peut y avoir d’autres personnes impliquées dans le processus de remise d’une ferme, comme un ou une notaire, des autorités ou des institutions financières (p. ex. banque, organisme de crédit). La décision de leur faire appel est individuelle et dépend des questions à clarifier.


Le choix de la personne à laquelle on demande des conseils peut poser des difficultés, en particulier si l’une des parties ne la perçoit pas comme neutre. Par exemple, si une fiduciaire agricole a accompagné la génération cédante pendant de nombreuses années, elle peut paraître partiale à la génération reprenante. Un conseiller ou une conseillère, un ou une notaire doit être acceptable pour toutes les parties.

© Haute école spécialisée bernoise | Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires HAFL